La tête en l’air

Commençons par le commencement : L’arrivé en Avion !

Le vendredi 22 Avril 2016 je montais dans un énorme airbus, lequel allait me poser le lendemain à Phnom Penh.

En fait non, puisqu’il y a eu deux avions. 6 heures ont été nécessaires avec le premier pour rejoindre Doha, au Qatar, et 9 heures et 45 minutes avec le second pour rejoindre Phnom Penh, avec une escale dite « technique » à Hô-Chi-Minh-Ville au Vietnam.

En prenant l’avion, je me sentais anormalement bien, je dit anormalement, car pas plus « excité » que ça à l’idée de partir, si loin, si longtemps, pour un projet qui me tenais à cœur et que j’avais construit pendant de nombreux mois. Je me demandais si un moment d’euphorie allait soudainement me saisir. En fait, je crois que je ne réalisais pas. Je ne prenais pas conscience que enfin, ce projet allait aboutir. Pendant les mois qui ont précédés mon départ je m’étais préparé à une éventuelle annulation, surmontant péniblement des obstacles financiers et administratifs.

Ainsi, j’ai voyagé en avion comme j’aurais pris un train, un peu comme une machine. Puis finalement l’excitation est arrivée. Brutalement…

Après la dernière escale à Hô-Chi-Minh-Ville, le pilote annonce avec un accent anglais des plus étonnant que nous atterrirons à Phnom Penh dans 25 minutes… Je me colle alors au hublot en ouvrant grand les yeux. L’avion décolle, s’élève lentement mais à peine culmine t-il que déjà il amorce sa descente. Sous moi, défilent des champs stériles et secs, un paysage aride à perte de vue. Des groupements de maisons semblent s’amasser au niveau du croisement de différents champs, des maisons sans toit. Les villages sont reliés entre eux par des routes caillouteuses et sinueuses. L’avion perds encore de l’altitude. Au loin, j’aperçois des lacs qui viennent humidifiés l’ensemble du paysage. Alors que nous sommes à 1000 mètres au dessus du sol, une hôtesse de l’air nous annonce chaleureusement qu’il fait 24° à l’extérieur. Je n’ose même pas imaginer la température au sol…

« Je vais faire un stage à Phnom Penh, je suis de l’autre coté du globe,

je vais faire un stage en humanitaire à l’autre bout du monde. »

C’est là que j’ai réalisé, en laissant sous mes yeux s’étaler le paysage cambodgien qui m’avait été décrit par les guides touristiques.

Nous avons survolé la ville, qui a surgis comme de nul part au milieu de ce qui me paraissait être un désert aride. Déjà nous volions très bas et je n’ai pas pu avoir de visions d’ensemble de la ville, mais je suis surpris par le disparité entre les bâtiments. Au milieu d’un amas de maison délabrée s’élève un énorme building ultra-moderne qui dénote avec l’ensemble. Au loin, des pointes et des coupoles dorées fendent le ciel, indices de colossaux édifices religieux. J’aperçois au dessus de la ville un vaste nuage de pollution qui donne au ciel une triste teinte. en regardant de nouveau le sol, je réalise qu’on frôle dangereusement les maisons. Pas l’ombre d’une piste d’atterrissage, et nous sommes de plus en plus bas, traversant des routes comme si nous étions sur un pont, frôlant les toits. Mais soudain nous nous sommes posés, sur une piste d’atterrissage bordée par des habitations. Au moment où l’appareil ralentit sa course j’observe au bord de la piste des enfants qui jouent devant une maison, à seulement une trentaine de mètres de l’avion…

Je me sent tout étourdi, je sors de l’avion. C’est un air lourd de 40° qui m’accueille.

Nous sommes samedi 23 avril 2016 et je suis arrivé au Cambodge. Je n’ai qu’une seule chose en tête : c’est dingue d’être là !

 

prochains articles à venir : mon premier jour de stage à l’hôpital, la circulation au Phnom-Penh, la nourriture au Cambidge, des photos, la tenue vestimentaire des cambodgiens…

 

 

Publicités

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Mathilde dit :

    J’ai hâte de lire la suite de tes aventures ! 😉

    J'aime

  2. Nelly dit :

    voila tu es arrivé dans ton rêve. Ouvre grands tes yeux et continue à nous régaler avec tes messages. Bises

    J'aime

  3. Ludivine dit :

    Super tout ceci met l’eau à la bouche, que de découverte et d’enrichissement humain tu vas vivres, merci encore de nous faire partager cette belle aventure avec toi….Vivement le prochain article !!!!!
    Lulu

    J'aime

  4. Patricia dit :

    Déjà bravo d’être arrivé là. Merci de nous faire partager l’aventure de ton stage humanitaire. Bisous

    J'aime

  5. sylvie dit :

    Quel talent d’écrivain Elliot ! tu es bien plus explicite que Jérémy qui nous donne des informations au compte goutte….pas évident ce voyage, qui a été long et sûrement bien fatigant…mais une très belle expérience que tu n’auras peut être pas l’occasion de renouveler. Garde tous les messages que tu écriras tu pourras en faire un livre plus tard ! Et réclame leur un gâteau d’anniversaire….A très bientôt donc pour de nouvelles aventures….bisous, sylvie

    J'aime

  6. Florence boucher dit :

    Merci et j’ai hâte de lire la suite.

    J'aime

  7. Merci et j »ai hâte de lire la suite

    J'aime

  8. Audrey dit :

    Bravo pour ton courage, je vais te suivre tout au long de tes aventures. Après l’obtention de notre diplôme j’ai comme projet de faire la traversé Thaïlande, Cambodge, Vietnam et je compte évidemment m’arrêter à Phnom Penh alors tu vois je suis très intéressée par ton petit blog. Bisous

    J'aime

  9. marou dit :

    Bonjour mon fils, quel plaisir de te lire enfin ,je n’ai pas toujours internet… j’ai hâte d’en savoir plus et de pouvoir lire la suite de ton voyage; dans tous les cas nous pensons très fort à toi; ouvres grands tes yeux, ton cœur, et régales toi de ce beau pays.Nous t’envoyons plein de bisous du Vercors. Promis, à ton retour, je te ferai un bon gâteau d’anniversaire ( je n’oublie pas la galette pour Jeremy). Prends soin de toi.

    J'aime

  10. Marion dit :

    Coucou j’espère que tu vas bien . Profite de ton stage ☺. Je pense bien a toi et j attends tes nouvelles aventures avec impatiente!
    Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s